Partager

Technologies numériques pour le développement d’outils innovants de rééducations

Dispositifs de rééducation via le « cube », un dispositif de réalité immersive

Le dispositif « cube », implanté à Tours, est un dispositif de réalité immersive sous la forme d’un CAVE (Automatic Virtual Environnement), une salle ou des stimuli visuels en 3D permettent une immersion audiovisuelle complète.

Les vidéos sont personnalisables et sont contrôlables par l’enfant et le thérapeute pendant la séance de l’expérience immersive. Ce dispositif va permettre de mieux comprendre le traitement sensoriel et cognitif ainsi qu’une meilleure mesure des réactions comportementales des enfants avec un TSA ou un TND dans un cadre fondamental grâce à des scénarios sensoriels innovants ou dans un cadre de recherche clinique.

Développement d’un Programme Numérique d’Aide aux Devoirs pour enfants avec TDAH (PANDAH)

Ce projet PANDAH a été développé à Nantes par l’équipe de l’Université de Pédopsychiatrie de Nantes en collaboration avec le Laboratoire des sciences du numérique et la société Capacité.

Il s’agit du développement et de l’évaluation d’un dispositif digital innovant (application smartphone) visant à accompagner les enfants ou adolescents pendant les périodes de devoirs à la maison.

Il fonctionne comme un assistant personnel intelligent (algorithme élaboré avec de l’intelligence artificielle) permettant de s’autonomiser de ses parents pour faire ses devoirs à la maison (principe de l’empowerment - augmenter le pouvoir d’agir.

Mise au point d’Environnements Sonores Augmentés Apaisants pour adultes avec TSA (PEA Nantes)

Chez les personnes avec autisme et avec déficience intellectuelle, l’écoute musicale est non seulement possible mais facteur d’amélioration clinique et symptomatique.

Le mode de diffusion de la musique ainsi que le type musical est un élément essentiel mais parfois difficile à adapter et représente ainsi un enjeu majeur pour potentialiser l’effet clinique en créant un environnement sonore adapté et à partir d’un son personnalisé.

Le projet développé par l’équipe de l’Université de Pédopsychiatrie de Nantes consiste à travailler avec des sons (et non pas des musiques) de caractéristiques différentes.

Pour cela, des textures sonores ayant des spécificités diverses sur le plan de la densité, de la matière, des contrastes, des évolutions du son ou encore des rythmes, ont été mises au point ainsi que des techniques de collecte d’environnements sonores permettant de créer un son personnalisé. Sur le plan de la diffusion, une technologie particulière permet un son plus « enveloppant » sans qu’on détecte où il provient.